Aline Robin

Aline Robin

Bourg-en-Bresse, 1982.
Après l’obtention en 2009 du D.N.S.E.P. à l’École Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne, Aline Robin continue de développer les questions de l’animalité, de la frontière entre l’homme et l’animal, de la nature à l’état sauvage à l’aide d’une pratique principalement orientée autour du dessin. Elle se sert de la nature en la fragmentant, que ce soient des parties animales ou végétales, pour former des oeuvres allant du grotesque au monstrueux. Les lignes directrices de son travail ? Trouver l’image dans l’image, creuser le détail, prendre le temps de l’observation avec toujours ce sentiment de grande catastrophe. Son processus serait simplement dicté par cette phrase de Jean-Siméon CHARDIN :
« J’en remets jusqu’à ce que ça fasse bien. »

Publicités
  • Prix Icart 2012

%d blogueurs aiment cette page :